Le Castel Orgeval

Villemoisson (Essonne)

Hector Guimard architecte

1904

 

côté entrée

côté jardin

 

Le Castel Orgeval est une construction onirique, sublimation de tous les logis de Guimard.

Tout ici est d'une grâce extrême et l'originalité des volumes en fait un des monuments les plus réussis de toute l’œuvre de Guimard.

La façade principale avec son large toit conique en dépassement évoque quelque mystérieux périscope.

Le corps du castel est édifié à l'aide de blocs de pierre; ils sont tous de volumes différents, isolés par de grandes surfaces de briques claires, les mêmes dont s'est servi l'architecte pour élever la tour périscopique.

La façon dont Guimard joue ici des matériaux est  quasiment diabolique tant il a réussi à marier la meulière avec la brique; la pierre, il l'a mise en avant, en première ligne, pourrait-on dire; la brique, sa préférée, il la préserve; ici, elle se blottit sous le toit de la porte, là elle trouve refuge dans les plans secondaires.

Le bois joue comme dans le Chalet Blanc un rôle important; par sa matière même, par ses formes souples et simples, il s'unit à merveille avec la maçonnerie, enlevant à l'ensemble ce qu'il pourrait révéler d'inquiétant.

La façade arrière est plus sage sinon que sur la partie gauche l'architecte est parvenu non seulement à associer la pierre meulière à la brique, réussissant à l'insérer littéralement dans l'ouvrage, imposant sa présence par un motif à la Montgolfière.

Partout, l'asymétrie règne, mais jamais aux dépens de l'harmonie.

Inscription Monument Historiques du 15 janvier 1975: façades et toitures.

 

Source : Dossier sur Hector Guimard rédigé par des étudiants d'une Ecole supérieure d'art.

 

 

Hector Guimard